Comment peindre son premier portrait hyperréaliste

IMG_3104_thumb.jpg

 

 

 

 

 

 

Dans cet article vous allez découvrir une  méthode  pour réaliser un portrait hyperréaliste.Peindre un portrait hyperréaliste et ressemblant demande à la fois de la précision de la rigueur ,de la patience et aussi un savoir faire.Pour y parvenir il existe  plusieurs techniques.

Selon votre niveau en dessin ,vous pouvez choisir de réaliser un dessin à main lever ou d’utiliser une grille.Vous devez acquérir le plus de précision possible,et éviter absolument toutes erreurs de dessin qui pourraient tout gâcher .Vous devez prendre en compte l’éclairage,le cadrage et vous inspirer de la meilleur photo .En effet il est plus simple de choisir une photographie comme modèle ,parce que vous risquez de passer  plusieurs dizaines d’heures ,voir des centaines d’heures pour arriver à tout les détail et obtenir les rendus les plus pointus.

 

Ce qui peu décourager de nombreuses personnes,ce sont les heures passer devant un chevalet,pour finalement se décourager au bout de 30 ou 40 heures. Si vous ne peignez pas le model telle qu’il est ,vous risquez très vite de vous éloignez du résultats que vous recherchez  et vous perdrez des heures et des heures à trouver comment obtenir un telle rendu.

J’étais souvent  dans cette situation et parfois je rencontre encore ce genre de difficultés,  pour peindre les éléments les plus petits.En recherchant pas à pas une méthode ,j’ai réussi à décomposer ce travail en 4 grandes étapes que je vais vous exposer.

 

Cet article fait partie d’une trilogie d’article sur le portrait,si vous n’avez pas encore vue le précédent,voici le lien : Comment peindre les rides d’un visage

 

 

Comment atteindre l’hyperréalisme

 

Il existe  au moins deux  approches pour obtenir un rendu hyperréaliste,la première consiste à dessiner le model avec le plus grand soin avec  un niveau de détail très élever ,pour peindre ensuite la toile dans son ensemble , en partant du général au particulier. la deuxième méthode consiste à dessiner le contour de chaques élément du visage ,sans rien oublier. puis peindre zone par zone en allant du haut vers le bas.

 

Aujourd’hui je vous expose la première approche ; et je vais décortiquer pour vous , chaque étape . Si vous utilisez cette technique,vous devez avoir une méthodologie, et suivre un ordre bien spécifique comme par exemple commencer à peindre les cheveux,la peau les yeux ,le nez ,la bouche,puis peindre dans cet ordre plusieurs fois  pour parfaire chaque élément du visage en 4 ou 5 passes,et obtenir progressivement la ressemblance souhaité pour arriver ensuite à imiter les textures exactement comme la  photographie en ajoutant en plus les floues de distances focales,le grain , de la peau , le  maquillage et les moindres petits détails.

 

Abdallahh promogirl lg

 

 

Pour illustrer cet exemple, j’ai choisi cette photo comme modèle (ci dessus ) que je n’ai pas copié à l’identique .J’ai seulement choisi de reproduire le mannequin ,pour l’adapter à ma façon .

 

Lorsque vous souhaitez vous inspirer d’une image qui existe et que vous ne voulez pas copier à l’identique,vous devez focaliser votre attention sur la composition,l’équilibres des formes sur la toile et respecter les harmonies de couleur,focalisez votre attention en priorité sur les élément que vous souhaitez copier à l’identique,pour vous consacrer à la copie.Puis  laissez faire votre imagination.Vous pouvez aussi vous inspirer d’autres éléments d’une autre image,ou bien choisir un élément que vous voyez ,avec un éclairage similaire à la photo que vous aurez choisi.

 

Vidéo

 

le matériel à utiliser :

-Crayon hb

– Gomme pour rehaut de blanc  (A ne pas utiliser pour effacer les erreurs de dessins )

– Peinture acrylique

-Vernis à retoucher

 

Pinceaux :

  • Gamme de pinceaux plat de 2 à 6
  • Rondin putois de 1 à 4
  • Mouilleur petit gris de 1
  • gamme de petit pinceaux type martre 1 ; 0; 2/0

 

Peinture :

– Noir

– Terre d’ombre

– Ocre jaune

– Jaune primaire

– Magenta

– Vermillon

– Bleu outremer

– Bleu de céruleum

– Blanc

 

facultatif :

– Rose fluo

– Jaune fluo

-violet

 

 

Niveau de difficulté : élever

temps estimer pour la réalisation de 50 heures à 70 heures.

 

 

 

1) Etape 1 : Passer du dessin à la peinture

 

La technique que je vous présente aujourd’hui  est une méthode  de mise en peinture sur un dessin à partir des superposition de glacis vous allez passer du dessin à la couleur plus facilement.

la ressemblance va être obtenu  par la mise en volume avec  les couleur pas à pas sur l’ensemble du tableau.

Ce travail se décompose en 4 étapes.

En troisième partie je vous montrerai comment travailler sur les détails, je vais vous exposer une méthode en 5 étapes pour peindre des cheveux…

mais tout d’abord concentrons nous sur les couches maigres,pour obtenir les couleurs dominantes …

 

 

vlcsnap-2016-12-27-19h23m04s087             vlcsnap-2016-12-27-19h24m19s819

 

Une fois que le dessin est fini…

– Commencez à peindre les contours avec un mélange de terre d’ombre et de noir

– puis passez plusieurs couche de glacis très dilué en commençant par les cheveux ,puis le visage. les cils,les yeux ,le nez et la bouche.

 

Si vous n’avez pas obtenu la ressemblance avec le dessin ,vous l’obtiendrez par le rendu des volumes ,des ombres et des lumières.

 

 

 

 

2) Etape 2 :  travail sur  les ombres et les lumières

 

vlcsnap-2016-12-27-19h29m23s444         vlcsnap-2016-12-27-19h29m32s721

 

Avant d’allez plus en avant ,vous devez placé les zones d’ombre et de lumière,sur le visage,pour vous approcher au maximum de la ressemblance du model.

A ce stade,vous travailler en couche épaisse, il faut recouvrir le tableau en ne laissant plus aucune transparence.

 

– Observez et commencez  à affirmer certaines zones pour placez les premiers dégradés.

-Travailler les ombres sur le front,les promettes,etc, etc … finissez par quelques réhaut de blanc discret.

-travaillez ensuite certaines parties du visage (les cils ,les yeux ,le nez et la bouche)

-placez quelques ombres très discrètes  sur le nez avec un mélange de glacis ocre jaune,magenta et une pointe de terre d’ombre (très discrète).

 

Dès que vous obtenez la ressemblance avec le model laissez sécher ,puis passez un vernis à retoucher incolore.

 

 

 

 

3 ) Etape 3 : les détails,  peindre les mèches de cheveux.

 

vlcsnap-2016-12-27-19h30m56s961               vlcsnap-2016-12-27-19h32m55s036

 

L’étape qui va suivre peu se décomposer en plusieurs parties , vous allez peindre les nuances intermédiaire entre les zones sombres et les zones plus claires pour créer un dégradé de plus en plus fin entre les zones d’ombre et de lumière  , puis vous allez vous concentrer sur les cheveux en peignant mèche par mèche puis cheveux par cheveux .

 

 

 

Peindre les cheveux :

 

C’est le travail le plus long ,il  se décompose en 5 étapes .Il est important de suivre une méthode et de prendre certains raccourcies.

 

1 -Pour peindre des cheveux réalistes ,vous allez d’abord commencer par les fonds,et faire apparaitre des masses plus sombre et d’autre plus clair.

Il est aussi important de saisir le mouvement et la direction de chaques mèche pour obtenir dès le départ un ensemble cohérent, vous pourrez toujours retravailler certaines zones,et corriger certaines erreurs ,mais vous gagnerez certainement beaucoup plus de temps à faire un dessin bien construit.

Pour obtenir une chevelure réaliste ,vous devez avant tout éviter de peindre des mèches parallèles,évitez aussi tout effet de “ masse ou de paquet”.

Observez plutôt le model ,pour dessiner le mouvement dans son ensemble plutôt que le détail.

 

Si vous avez suivi toutes les étapes ,vous devez avoir déjà obtenu touts les dégradés d’ombre et de lumière de la chevelure,vous avez passez ensuite un glacis à base de ocre jaune et de magenta pour obtenir un ton roux.

 

2 – Avant d’aller plus en avant ,vous allez repasser un glacis un peu plus soutenu sur toute la chevelure ,pour peindre ensuite des mèches plus claires.

Si vous avez déjà peint quelques dégradés,vous allez peindre en priorité les mèches les plus claires dans les zones les plus claire.

laisser sécher puis retoucher chaques mèches à la prochaine étape,en utilisant des couleurs de plus en plus clair avec des pinceaux plus petit pour retravailler chaques mèches une par une avec une martre de 0.

 

3-  Repasser un autres glacis a base de magenta 55% et d’ocre jaune à 45% ,laissez sécher. Ce glacis va permettre de faire passer certaines mèches en arrière plan.

Vous allez ensuite peindre cheveux par cheveux avec une martre de zéro dans les zones plus clair qui apparaissent; avec un mélange de jaune de Naples et une pointe de magenta.

Evitez cependant de peindre des cheveux blanc, pour rendre l’effet de lumière ,je vous conseil de rajouter une pointe discrète de jaune dans le mélange.

 

4 et 5-  Laissez sécher puis retouchez les parties non travaillés au début des deux dernières étapes.

 

 

– Réalisez des dégradés  plus doux sur le visage.

-Marquez certains détails (cils, grain de beauté, dents , etc…)

-Peignez les lèvres de la bouche avec des parties sombres et des parties plus claires ( couleurs chaire un peu plus soutenu avec une pointe de magenta supplémentaire.)

– Affirmez certaines ombres sur le visage

– réalisez des dégradés de plus en plus fin.

 

 

 

 

 

4 ) Etape 4 : Rendre la texture de la peau

 

IMG_3086                 IMG_3104

 

Après avoir obtenu des dégradés plus subtiles entre les zones d’ombres et de lumière ,vous devez obtenir des fondus presque imperceptibles.

A ce stade ,vérifiez qu’ il ne manque aucuns détails.

 

-Passez un glacis très légers à base d’ocre jaune sur les cheveux

-prenez un rondin putois puis réaliser la texture de la peaux en respectant les zones d’ombres et de lumières.

 

Faites attention au moindre nuance,  la dernière étape demande beaucoup de soin et de  précision

 

 

 

Pour persévérer et arriver à un résultat maximum,il vous faut avoir de la technique ,mais aussi une motivation sans limite et un pourquoi puissant,c’est la passion et une envie irrésistible de partager votre vision personnel  qui sera le moteur de la création,j’ai compris ce principe il y a quelques années auprès de compagnon ,qui ont su me transmettre des bonnes clefs et la passion de l’excellence.Ce qui m’as permis de réaliser des progrès fantastiques.C’est cette même passion que je souhaite vous transmettre ,et c’est pour cette raison que j’écris cette série d’article sur le portrait pour partager avec vous ce que j’ai appris sur ce sujet.

Dans un prochain article je partagerai d’autres astuces sur le portrait hyperréaliste.Vous découvrirez comment peindre un visage de bébé avec une autre technique .

 

En attendant …

A vos Pinceaux…

 

 

 

 

Crédit photo :

Abdallah,  promogirl LG (creative commons )

source : flickr.com

4 Commentaires

  1. Brassard Dany

    Bonjours a vous,je travaille la peinture a l’huile depuis près de 40ans,je suis toujours a la recherche d’une bonne technique picturale qui m’irai comme un gant,je fait beaucoup de tableaux,plusieurs en cours de réalisations dont certain que je laisse et que je reprend plus tard . j’en vent de temps en temps mais je ne suis aucunement satisfait.Alors que je naviguait sur le net ,je suis tomber sur votre tutoriel que jais trouver merveilleux bien détailler,mais je me suis poser la question;quelle medium prenez- vous pour diluer vos peinture? faite vous la loi du gras sur maigre pour les glaçis?Je vous remercie de toutes vos attentions ,vous êtes un véritable artiste qui respecte la matière de l’art

    Répondre
  2. Christophe Xavier Emmanuel (Auteur de l'article)

    Tout d’abord tout mes meilleurs voeux pour cette années 2017 que je souhaite extraordinaire.Dany
    Effectivement j’ai tendance à travailler gras sur maigre malgré que ma pratique de la peinture soit un petit peu particulière.j’ai commencer mes premières mains avec de la peinture à l’huile et j’ai appris ces techniques.Mais malheuresement comme je peignait dans ma chambre j’ai du abandonner la peinture à l’huile et je suis passer à l’acrylique.depuis j’adapte les techniques de la peinture à à l’acrylique.
    les couches maigres ,je les travail un peu comme une aquarelle,il m’arrive d’utiliser aussi parfois du médium acrylique.
    lorsque je fais du gras je rajoute tout simplement de la peinture acrylique pour opacifier,c’est tout un système ou il faut contrôler l’humidité de la peinture pour faire maigre beaucoup d’eau peu de peinture et pour faire gras ,l’inverse.
    Disons que j’ai repis cette loi gras sur maigre et que je l’adapte dans un système à l’eau.
    J’espère avoir répondu votre question.

    Répondre
  3. Dany Brassard

    A vous aussi meilleurs vœux pour cette nouvelle année!je vous remercie pour votre réponse claire qui selon moi,ces une technique un peu en aquarelle,jais travailler en acrylique jais fait quelques toiles.je peut si vous -voulez regarder mon site web(danybrassard.elkablog.com )il y a plus de tableaux a l’huiles que d’acryliques.Je ferai surement une toile en acrylique avec votre technique.merci encore!

    Répondre
    1. Christophe Xavier Emmanuel (Auteur de l'article)

      J’irai voir votre site 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Envie d'en savoir PLUS? Télécharger gratuitement mon GUIDE

x