Toile n°5 Les falaises d’Etretat Claude Monet

falaise-dEtretat-Claude-Monet_thumb.jpg

 

 

 

Aujourd’hui dans ce bref article, je vous présente la cinquième toile de mon défi, les falaises d’Étretat de Claude Monet .À partir de cette reproduction, je vais vous présenter les différentes étapes de la réalisation de ce tableau pour vous présenter l’évolution du travail dans ces grandes lignes, bien entendu ma méthode de progression doit probablement être totalement différente de l’œuvre originale, en réalisant la précédente toile une question trottait dans ma tête. Si je reproduis ce que je vois,  je dois donc obtenir le même résultat. Au bout d’un quart d’heure de réflexion , et en observant ce que je faisais, j’avais l’impression d’être totalement à côté de la plaque, car je n’obtenais pas du tout les mêmes effets picturaux,car j’ignorais tout du processus de cette œuvre.

 

Cette semaine j’ai décidé d’améliorer mes techniques picturales,en accordant beaucoup plus d’importance à l’observation. Avec l’expérience de cette semaine, j’ai décidé de vous présenter un petit exposé détaillant les principales étapes  pour réaliser un tableau , en évitant certaines erreurs qui peuvent nuire au bon déroulement d’une séance de peinture.
Indépendamment de la copie d’un chef-d’œuvre que j’ai réalisée , cet exemple va pouvoir aussi vous servir dans certaines de vos compositions et notamment, si vous réalisez des paysages pendant les vacances en plein air.


  • Les 3 Etapes indispensables pour réaliser un tableau: le paysage de bord de mer

Etape n°1 l’esquisse.

 

photo 1 (23)

 

Petit rappel:

l’esquisse est un dessin préparatoire qui permet de capter les formes générales du futur tableau.

Dans ce dessin rapide il est important de retranscrire chaque élément de la composition sans trop aller en avant, et sans se perdre dans les détails. Le plus gros du travail se fait en peinture, et ce dessin préparatoire doit vous assurer de faire le moins d’erreurs possible par rapport à l’original , au modèle, ou ce que vous voyez devant vous.

J’ignore complètement si Claude Monet, réalisait des esquisses avant de commencer à peindre, mais il est possible qu’il ait fait ce type de croquis, probablement avec de la peinture ou du fusain, mes connaissances des techniques de Claude Monet étant lacunaire, je ferais un peu plus tard une recherche dessus.
Ce qui est important à retenir ici est qu’il faut d’abord commencer par définir une composition dans un cadre, et réaliser les formes principales, l’esquisse donne les grandes lignes directrices de la composition…

Etape n°2 Remplir le tableau avec les couleurs de fonds

 

les falaises d'Etretat phase 2

 

La première étape en peinture consiste à réaliser des couches maigres, avec les couleurs dominantes de chaque partie du tableau, cette étape nécessite une observation en détail de chaque couleur pour s’approcher au maximum des couleurs initiales, afin d’éviter de corriger des couleurs trop sombres, ou inadéquates, ce qui facilite le travail et va vous faire gagner du temps sur la réalisation de la toile.

Claude Monet peignait par petites touche, mais ne sachant absolument pas comment il s’y prenait j’ai d’abord décidé de réaliser Une couche maigre pour éviter d’allez au hasard en appliquant chaque couleur de la composition.

Cette étape est importante, et il est préférable d’aller du général au particulier plutôt que de faire l’inverse, se focaliser sur de petits détails est une erreur , ce qui va donner le réalisme à la composition ce n’est pas la superposition de petit détail, mais la structure de la forme, et l’agencement exact des zones d’ombre, de lumière et de clair obscure.

Cette couche de fond n’est pas visible au final,c’est un peu comme l’esquisse préparatoire ,les couleurs appliquer en couche maigres servent de lignes directrices pour la suite du travail…

 

Etape n°3 Réaliser chaque partie du tableau

 

falaise d'Etretat Claude Monet

 

Une fois que vous avez peint le fond, vous pouvez maintenant peindre chaque élément de la composition dans son détail.

J’ai oublié de prendre certaines photographies intermédiaires,rassurez-vous j’aborderai plus en détail ce processus de création avec la prochaine toile. En principe je commence le tableau par le ciel et la progression se fait de haut en bas, en plusieurs étapes, dans ce cas précis il s’agit d’une peinture impressionniste, et pour restituer le rendu des volumes, des ombres et des lumières, vous avez besoin de peindre par touches. Pour obtenir  un rendu satisfaisant, et le plus réaliste possible, il est important de s’y prendre au moins en 5 fois.

 

Cette étape demande de la patience et de la persévérance et ce travail se base sur une observation minutieuse basé sur la  recherche de la couleur et son ajustement… C’est un processus en perpétuel inachèvement…

Dans le prochain article je vous dévoilerai en détail les 5 composants essentiels pour réaliser un tableau à la manière des impressionnistes et je vous montrerai par la même occasion les 2 principales erreurs à éviter sur les choix des couleurs.

Bien souvent, il s’agit d’erreurs d’interprétation chromatiques… La nuance des couleurs chez les impressionnistes est très subtile, et il est important de s’entrainer et d’aiguiser ses perceptions à la fois sur la forme et sur les tonalités.
je vous dévoilerai aussi les 5 étapes indispensables pour minimiser le risque d’erreur entre l’élaboration de la couche maigre jusqu’au résultat final .

à suivre…

2 Commentaires

  1. Cindy

    C’est un vrai plaisir de découvrir vos toiles, je suis très admirative.
    je trouve cela fantastique, vous avez réellement un talent qu’il faut exploité.
    Je vous remercie au passage pour ce petit cours de peinture .

    Répondre
  2. Pingback: Toile n°6 Villers sur mer Gustave Caillebotte -

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *