Toile n°16 Portrait d’Ambroise Vollard Pablo Picasso

Portrait-Dambroise-Vollard_thumb.jpg

 

 

Si copier une toile de maitre ne vous intéresse pas ou même si cela semble étouffer votre créativité, j’ai écrit ces quelques lignes pour vous montrer que l’on peu s’inspirer d’une œuvre connu tout en réalisant un travail de création…

 

Aujourd’hui dans cet article je vous présente la seizième toile de mon défi : Portrait d’Ambroise Vollard de Pablo Picasso,

je rentre dans une nouvelle phase de mon défi et je vais étudier un autre style pictural : le cubisme.

J’ai décidé aujourd’hui d’aborder mon défi sous un autre angle, et plutôt qu’une reproduction littérale de l’original, j’ai plutôt utilisé un élément que j’ai reproduit, puis j’ai tenté de recrée une composition plus personnel, ou plus exactement j’ai commencé à reproduire le tableau comme je l’ai fait auparavant, puis j’ai tenté d’imaginer la composition qui se trouve hors cadre.
La toile originale a été peinte par Pablo Picasso en 1910, Ambroise Vollard était un marchand de tableaux,et c’est lui qui à lancer et fait découvrir Pablo Picasso

Pour en savoir Plus sur Pablo Picasso et son mécène Ambroise Vollard, j’ai mis un lien vers l’encyclopédie Wikipédia :

Ambroise Vollard

Pablo Picasso

 

 

  • Le cubisme analytique:

 

J’ai choisi de reproduire et de réinterpréter cette œuvre de Picasso, pour explorer et comprendre l’art abstrait.
Le cubisme analytique s’inspire d’une image réelle et la fragmente, la figure est toujours là, mais morcelée .

Le modèle devient une abstraction réelle, et ce qui le plus intéressant dans cette démarche artistique, c’est l’équilibre parfait entre le figuratif et l’abstrait.
Ce type de peinture m’a toujours fait spontanément pensée à un reflet dans un miroir brisé vous pouvez le constater en regardant cette image et en la comparant avec le portrait d’Ambroise Vollard :

Pittou2 reflet dans un miroir brisé                   Ambroise Vollard détail

 

…Dans un miroir brisé, le reflet est fragmenté, et l’image restituer devient une abstraction, c’est une abstraction figurative .
En pratiquant la peinture j’ai pu comprendre deux choses:

-La peinture dite figurative où réaliste implique que l’on reproduise avec notre propre point de vue une forme qui soit semblable avec ce que l’on voit.
On y parvient par une observation et par certaines techniques et surtout de la pratique, vue que l’implémentation complète des techniques du dessin est intuitive.
Au final avec de l’exercice on restitue la forme telle qu’elle est en prenant l’habitude corporelle de dessiner.

-La peinture abstraite ne se base pas du tout sur une figure réelle, et exprime plutôt le mouvement de nos émotions, on peu avoir un modèle et reprendre certains motifs.
Mais la composition au final sera purement originale, on peut la réaliser sans technique picturale quoique…
Pour créer un tableau vraiment beau à regarder, vous avez besoin d’avoir des notions en couleurs et créez une composition avec une construction harmonieuse.
Tout cela se fait naturellement sans que l’on y pense.

Ces deux démarches artistiques font appel à des techniques et des points de vue tout à fait différents, mais il existe une troisième voie qui va vous permettre à la fois de développer votre pouvoir créatif et d’implémenter en même temps des techniques de peintures classiques  figuratives en vous donnant cet objectif de créer une forme spécifique.

Cette technique est à cheval entre le figuratif et l’abstrait ,et j’ai pensé qu’il était bon de vous montré cette exemple  et ce style pictural de début du 20 ème siècles à la lisière entre l’univers pictural figuratif et l’abstraction.

Si vous faites de la peinture abstraite cela pourra peu être  vous aider à diriger de manière significative les compositions  que vous voulez faire.

 

 

  • Pourquoi Exploré le cubisme analytique ?

 

Pour trouver un style pictural il est important d’explorer à la fois l’art figuratif et l’art abstrait pour avoir une pratique élargie du dessin et de la peinture et connaitre au maximum un éventail de technique et d’effets esthétique qui vont donner toute la richesse à votre travail.

J’ai choisi aujourd’hui d’explorer ce mouvement pictural, pour travailler à la fois sur la forme (technique) et sur le fond. Lorsque j’ai commencé à esquisser le tableau original, je me suis dit qu’il serait intéressant cette fois de ne pas produire une copie identique à l’original, mais plutôt de reprendre cette composition pour réaliser un travail beaucoup plus personnel.

Lorsque j’avais étudié ce tableau dans les cours d’histoire de l’art, j’ai toujours eu l’envie irrésistible d’imaginer les bordures extérieures du tableau comme si on pouvait le compléter à l’infinie et imaginer la suite, c’est une chose que j’ai pu accomplir cette semaine Sourire .

 

La difficulté de cet exercice :

– Crée la suite en cohérence avec l’original,( il est parfois difficile pour moi d’imaginer une forme figurative que je n’ai pas sous les yeux.)
L’important est de connaitre la logique d’un ensemble et de le réaliser le plus naturellement possible.
Pour étudier cette composition…

Je ne l’ai tout simplement pas étudié!

 

j’ai commencé à reproduire l’original, puis j’ai prolongé la composition, au fur et à mesure que j’élaborai chaque partie.

 

photo 1 (2)          photo 2 (1)

 

Comme vous pouvez le constater sur ces images ci-dessus, je commence à dessiner les contours de la forme, puis je remplis pas à pas chaque partie.

Dans ces lignes géométriques abstraites je place des nuances d’ombre et de lumière, et pour compléter la composition je vais répéter plus tard ce schéma en bordure de la composition, cette partie du travail me laisse la place à une création beaucoup plus personnelle, en gardant l’exigence de faire un tout harmonieux avec l’original.

D’ailleurs le problème que l’ont peu rencontré lorsque l’on transforme et que l’on ajoute des éléments supplémentaires en copiant une toile de maitre, c’est tout simplement de…

massacrer l’œuvre originale !!!

Pour éviter cet écueil j’ai observé l’original attentivement, et j’ai constaté que le tableau initial pouvait se prolonger.

j’ai donc tracé une suite de traits et j’ai prolongé certaines parties, aussi j’ai remarqué que la plupart des traits se concentraient principalement au coeur du tableau, plus on s’éloigne du centre plus les figures géométrique sont espacé.

J’ai fait le choix de les estomper à la périphérie de l’image au profit du dégradé de couleurs que l’on retrouve ailleurs dans le tableau, j’ai constaté par la même occasion que les tonalités les plus claires se trouvaient au coeur du tableau

Et pour mettre la figure plus en avant encore j’ai décidé de foncer toutes les parties périphériques .

 

Et Voila le résultat:

 

 

photo (4portrait d'ambroise vollard pablo picasso

 

 

En respectant l’harmonie de la composition initiale, je me suis retrouvé à créer un travail beaucoup plus personnel, ou j’ai laissé libre cours à mon imagination, je me suis laissé guider par mon inspiration, et l’impression que m’évoquait ce tableau depuis bien longtemps…
Dans le prochain article je vous présenterai encore un autre style de Picasso, avec la prochaine toile de mon défi

À suivre…

 

 

 

Crédit photo :

-Christophe Michou , portrait d’Ambroise Vollard d’après Pablo Picasso

-Pittou2  , reflet dans un miroir brisé

sources : https://www.flickr.com

8 Commentaires

  1. Nicolas Capjun

    Superbe,le tableau est bien réussi,le texte est assez clair.
    J’adore ton allusion du mirroir fragmenter,je n’y avait pas penser.
    Bien observé !

    Répondre
    1. Christophe Xavier Emmanuel (Auteur de l'article)

      Merci Nicolas 🙂

      Répondre
  2. Zaza

    Superbe

    Répondre
    1. Christophe Xavier Emmanuel (Auteur de l'article)

      Merci,Zaza

      Répondre
  3. Pierre Leclerc

    C’est probablement dans une démarche purement conceptuel et dans une volonté d’exploré ce qu’il y a au delà de la forme que la peinture abstraite est née.
    Elle tire son origine du phénomène réel §

    Répondre
    1. Christophe Xavier Emmanuel (Auteur de l'article)

      Je partage votre point de vue Pierre

      Répondre
  4. Caroline

    Article tout à fait original et inattendu.
    j’ai maintenant un regard nouveau,c’est aussi grâce à votre explication très personnelle.

    Répondre
    1. Christophe Xavier Emmanuel (Auteur de l'article)

      Je suis heureux d’avoir pu vous inspiré

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *