Réaliser une photographie sans appareil photo: savoir gérer chaque détail ( partie 2)

 

street art 8

Dans cette série d’articles je vous montre comment je réalise du début à la fin une peinture hyperréaliste et cet article est la suite du précédent, ou je vous ai montré comment gérer chaque détail d’une image difficile à reproduire. Aujourd’hui je vous montre comment je réalise les éléments périphériques à l’image qui se révèlent être encore plus complexes à réaliser, car différentes strates se chevauchant doivent apparaitre et il est important de synthétiser le plus possible les différends élément et de les traiter ensuite par ordre d’apparition sur l’image.
La progression se fait toujours du haut vers le bas .
Il est important de donner la priorité au fond et de répéter les étapes que je vous ai exposé lors du précédent article http://galeriecxe.fr/realiser-une-photographie-sans-appareil-photo-savoir-gerer-chaque-detail/

  • Phase 4 peindre les parties périphériques de l’image

pour réaliser cette étape il est important de ne pas négliger un seul détail, c’est à partir de ce moment que l’image commence à prendre tournure. Initialement j’ai pris cette image comme modèle pour apprendre à être plus patient et pour pouvoir se concentrer un maximum en un minimum de temps.
Le petit conseil que je vous donne en passant : sur une image avec autant de détail à traiter, il est d’important de …

1- Ne pas se décourager

2- Rester focaliser sur une partie de l’image à la fois

3- Géré en priorité les fonds et les effets de peinture pour créer une superposition des fonds.

c’est la phase la plus longue et tous les détails doivent passer au crible de l’observation, il faut donc apprendre à gérer chaque élément et les replacer sur la toile par ordre d’importance et ne pas se laisser impressionner par la quantité de travail à réaliser, si vous restez concentré sur chaque partie vous irez beaucoup plus vite et vous serez plus efficace. Le principal défaut à éviter serait de commencer à peindre à un endroit sur la toile, puis de s’arrêter et de reprendre à un autre endroit.
Pour réaliser des strates et des effets de superposition de couche je vais vous exposer une technique qui peu être très facilement reproductible…

street art 9

La technique du brossage à sec :

Pour réaliser les différentes strates d’un fond et donner l’impression de superposition, j’utilise dans cette étape peu de peinture que je vais étaler avec un pinceau aux soies sèches. Le pinceau doit absolument être sec et vous devez mettre très peu de peinture (effleuré les poils de pinceaux sur votre palette et étaler au maximum sur la toile). Si vous n’êtes pas familier avec cette notion de brossage à sec prenez l’exemple d’un feutre desséché et usé, lorsque vous voulez dessiner avec un feutre usé vous allez obtenir un tracé transparent recouvrant irrégulièrement la surface, pour le brossage à sec c’est un peu la même chose. Si je n’ai pas été assez claire dans mon explication je réaliserai un tutoriel dans les semaines à venir… Car la démonstration visuelle vaut souvent plus que de longues phrases…
Pour avoir une idée du brossage à sec regardez l’image 1 ci-dessous, lorsque je peins avec cet effet j’étale avec un pinceau plat  différentes couleurs et je répète l’opération deux à trois fois pour faire apparaitre les différentes couches successives du fond., cette technique du brossage à sec va épouser au maximum la surface granuleuse de la toile ce qui va donner un effet de texture spécifique qui peu évoqué le granulé des vieux murs donnant par la même occasion un effet de patine . J’utiliserai aussi ultérieurement cet effet pour donner à certains graphitti l’impression de peinture en aérographe combiné à une autre technique j’exposerai plus tard.

 

Pour le moment , il faut se consacrer aux éléments qui sont plus en surface, et c’est surtout la superposition de ses différentes couches qui vont produire l’effet rechercher pour être au plus près du modèle initiale.

street art detail           street art detail 2

image 1 détail                                                                         image 2 détail
  • Phase 5 Réaliser les derniers détails.

De la peinture murale à la peinture  végétal en premier plan

Après avoir réalisé tous les détails figurant sur la fresque murale, je commence à réaliser la végétation qui se trouve en premier plan voir image 2 ci-dessus , les premières étapes consiste à placer des petites taches vertes en remplissant pas à pas les zones encore vides, tout en finissant les derniers éléments de la fresque en arrière-plan car au final certaines parties doivent apparaitre derrière la végétation.
je m’y prends en plusieurs étapes en travaillant simultanément entre la fresque et la végétation en premier plan, pour la végétation j’utilise 3 tons de vert, en alternant les tons les plus clair au plus  foncés  pour obtenir une impression de volume.
Voici le résultat une fois cette étape achevé…

street art 10

Ce travail pourrait durer encore longtemps en fonction de la patience de certaines personnes et des enjeux que chacun met sur son travail, et en vous exposant ces différentes étapes, j’ai obtenu une peinture qui est assez proche de la photographie initiale… Mais comme je cherche la petite bête au maximum  Sourire, je vous consacrerai un dernier article sur cette toile dans une semaine vous montrant comment obtenir une peinture au rendu photographique… À suivre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Envie d'en savoir PLUS? Télécharger gratuitement mon GUIDE

x