Le glacis en 3 étapes

Si vous n’êtes pas habitué à peindre sur toile, et que vous rencontrez des difficultés à mettre en peinture vos dessins, ce n’est pas une fatalité. Il existe des techniques toutes simples que je vais vous exposer ,pour éviter d’aller trop vite en besogne au risque d’avoir un résultat médiocre au final.

Tout d’abord lorsque vous commencez une toile, vous réalisez une esquisse au fusain ou au crayon et certains d’entre vous, avez probablement rencontré des difficultés pour peindre sur vos esquisses préparatoires. Parce que le plus souvent vous appliquez dès le départ une peinture trop épaisse ,de sorte que vous ne pouvez plus percevoir le dessin que vous avez effectué au préalable. Pour commencer à peindre sans tomber dans ce piège ,il est impératif d’y aller progressivement et commencer avec un glacis. Dans ce bref article je vais vous expliquer les 3 étapes à effectuer ,pour réaliser un glacis pas à pas, qui va vous permettre d’avoir les bonnes bases dès le départ ,pour vos compositions et je vais vous montrer en détail comment appliquer un glacis sur votre toile .

Un glacis est une peinture très diluer avec de l’eau et un médium que vous aurez préparé. Si vous n’avez pas ce médium dans votre atelier ,vous pouvez aussi utiliser de la bière .Si vous faites de la peinture à l’huile, votre médium sera composé d’huile de lin , d’essence de térébenthine et de siccatifs .Lorsque l’on commence un nouveau tableau l’objectif est monter les couleurs progressivement du plus clair aux plus foncés, il est impératif au départ de laisser une transparence nécessaire pour voir en dessous le tracé du dessin et appliquer les couleurs aux bons endroits.
Pour illustrer concrètement chaque étape de ce travail, nous allons prendre la photo ci-dessous comme modèle.

Nature morte model

Photographie de Christophe Michou

 

 

esquisse

 

  • Intro :

– Après avoir réalisé le dessin de la composition, vous allez préparer les différentes couleurs sur votre palette, et il vous faut au départ une peinture très liquide . Dans cette première étape, n’hésitez pas à rajouter de l’eau à votre peinture si vous peignez à l’acrylique votre glacis doit être très liquide et transparent de sorte que la peinture doit faire penser à de l’aquarelle, et avec ce premier glacis vous allez commencer à réaliser le fond avec des gris moyens et une touche d’ocre (beige), vous allez laisser sécher naturellement et pour les plus pressés d’entre vous vous pouvez sécher le glacis à l’aide d’un sèche-cheveux.

 

étape 1

 

  • étape 1  Marquez les contours de votre esquisse

 

– Dans un premier temps vous allez prendre un pinceau très fin, et avec de la peinture terre d’ombre (marron) ,vous allez peindre les contours de votre dessin initiale pour conserver chaque élément sans que ceux-ci ne s’effacent.
Il est très important de garder la forme de chaque élément de la composition, et c’est pour cela que vous allez redessinez les contours des formes avec une peinture plus marquée. Aucun élément de la composition ne doit être laissé de côté dans cette étape, il est donc crucial que les formes reste visibles pour l’application des couleurs.
Après le dessin des contours, vous allez commencer à mettre une peinture très diluée en fond de manière uniforme composé  d’ocre ,de terre d’ombre et d’une touche de noir. Dans cette étude nous allons faire abstraction du carrelage pour choisir un fond uni mais qui restera à peu près dans les mêmes ton que le fond de la photographie .

 

étape 2

 

  • étape 2 Réalisez le fond

 

– Après avoir établi les nuances du fond avec ces parties les plus clair et  les plus foncé vous allez commencer à monter progressivement en couleurs en trois ou quatre passages avec un pinceau plat. Focalisez-vous uniquement sur le fond ,et essayez de rendre globalement les nuances de couleurs du fond . Dans un second temps, vous allez faire apparaitre les premières zones d’ombre dans ce fond.
Répétez cette étape sans charger ni forcez en couleurs.Gardez à l’esprit que votre peinture doit être très liquide et doit être transparente.
Vous ne commencerez qu’à charger en peinture pour le fond qu’au moment où tous les effets de lumière seront mis en place et suggéré par l’ébauche de couleurs. Lorsque vous jugez que vous êtes prêt alors arrêtez vous ,et laissez reposer un moment , revenez à votre modèle pour analyser rapidement les différents éléments ,et observer attentivement chaque partie pour en déterminer les couleurs dominantes .

Après cet exercice d’analyse des couleurs passé à l’action…

 

étape 3

 

  • étape 3 première notion globale de la couleur

 

– Vous allez commencer à mettre les différentes couleurs de chaque élément ,et commencer à peindre les couleurs qui vous semblent dominantes dans cette composition, comme les rouges, les oranges, les jaunes, etc., il s’agit d’un premier glacis . Dans un premier temps vous allez appliquer les couleurs de toutes les parties de la composition, de sorte que plus aucune zone blanche non peinte ne doit apparaitre . Dès que vous avez appliqué le glacis à tous les éléments de la composition, vous commencerez alors à charger en peinture. Une fois cette étape réalisée, commencer à marquer les premières ombres des objets pour leur donner un début de volume. A chaque étape, pensez à élaboré chaque élément de la composition avec un ordre bien défini pour être sûr de ne rien n’oublier tout en affinant  le trait et les détails de chaque partie.

 

étape 4

 

  • Partir sur de bonnes bases

– Je suis intimement convaincu que la couleur fait vivre la composition ,et que la bonne réalisation d’un glacis est crucial dès le départ. Ces trois étapes ne sont pas à négliger ,si vous voulez avoir un résultat optimal à la fin de votre travail. La plupart du temps la qualité d’une réalisation se joue dès le début, et si vous faites une erreur majeure cela risque d’avoir des répercussion sur le rendu final.
C’est pour cette raison que je vous conseille de respecter chaque étape et de rester attentif pour pouvoir corriger d’éventuelles erreurs à temps, il est aussi conseillé de ne pas commencer par des couleurs trop sombres pour pouvoir corriger vos erreurs de dessin ou de couleurs plus facilement et plus rapidement.
Si vous réalisez ces étapes pas à pas vous obtiendrez dès le début une composition qui aura de la guelle, vous facilitants ensuite le travail en peinture . Vous pourrez constater ensuite que vous aurez plus de facilité à continuer jusqu’à l’achèvement de votre tableau. Le glacis détermine la qualité du rendu final, et c’est la bonne superposition de chaque couche de glacis au bon endroit qui vous évitera ensuite de faire bon nombre d’erreurs. Et c’est pour cela que pour vous facilitez au maximum le travail ,je vous conseille de suivre ces étapes pour avoir  des couleurs qui s’approcheront le plus possible du model initiales…

6 Commentaires

  1. Didier

    Bonjour CHRISTOPHE XAVIER EMMANUEL

    Félicitation pour vos merveilleuses réalisation ,j’aimerai savoir quelle pinceaux utilisez vous pour faire vos couches maigres, j’aimerai faire la meme chose mais je n’ai pas la patience de pousser le détail comme vous.
    Dans la foulé je voudrais savoir en cobien de temps vous avez réalisé ce truc?

    Répondre
  2. Christophe Xavier Emmanuel (Auteur de l'article)

    j’ai réalisé cette toile en une semaine , les premières étapes que j’ai exposées dans cet article m’ont pris environ une journée, dessin compris

    Répondre
  3. Pingback: Quelques bases pour réussir vos tableaux

  4. William

    Salut,merci pour l’article que je vais lire attentivement.

    Répondre
  5. Loula

    J’ai adoré,c’est magnifique

    Répondre
  6. bouyssou

    Bonjour,
    j’aimerais savoir quels pinceaux vous utilisez pour faire vos couches maigres et aussi je voudrais savoir pour effectuer un glacis par exemple faire les profondeurs de la mer s’il faut commencer par une couleur sombre ou claire merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *